cнιldreɴ oғ ɢoтнαм


 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Bienvenue à ma soirée. [PV Loonie Machin]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Bienvenue à ma soirée. [PV Loonie Machin]   Mar 5 Jan - 19:45

Et voilà la terrible question ... Elle doit faire partie des questions que je redoutais le plus. Comment Est-ce que je fais pour vivre sans avoir de revenu ? Je ne pouvais pas cacher ça bien longtemps, il était évident qu'elle aurait fini par remarquer ce léger détail qui peut se montrer gênant. Je vole de l'argent, j'en suis parfaitement conscient, je le fais en toute connaissance de cause et ce depuis que je vis seul. Je ne l'ai jamais regretté et je considère ça comme un acte presque légitime. Mais qui me dit qu'elle le verra comme je le vois ? Peut être qu'elle va changer d'opinion sur moi pour me voir plus que comme un vulgaire criminel qui vole et qui serait surement capable de faire bien pire. Je la vois mal réagir comme ça, en un sens, elle me ressemble et sait voir les choses plus loin que les apparences mais j'ai tout de même ce doute qui me hante presque. Je baisse les yeux et hésite à répondre, la réponse n'étant pas quelque chose dont je suis fier et que j'aurais préféré taire …

Mais je me dois d'être honnête avec elle. J'ai confiance en elle et elle a confiance en moi. Lui cacher ça en mentant ou en évitant la question, ça serait probablement pire de toute façon. Alors je n'ai d'autres choix que de lui répondre et d'assumer mes actes. Je suis sur qu'elle comprendra …

" Je … je prends de l'argent au propriétaire de l'appartement où je vis … "

Je marque un léger temps de pause pour regarder sa réaction avant de reprendre :

" Je sais que c'est du vol mais … je prends seulement de quoi vivre, c’est-à-dire payer mon loyer et ma nourriture, et occasionnellement d'autres choses pouvant m'être utile. L'argent que j'ai en trop, je le reverse à des associations. "

Qu'elle soit compréhensive, c'est tout ce que je demande. Je suis persuadé qu'elle le sera, je ne suis pas un criminel, si je fais ça, c'est pour survivre. Et puis, je ne vole pas n'importe qui en plus.

" Le vol, c'est un acte criminel, j'en suis parfaitement conscient mais je préfère prendre de l'argent à cet homme pour pouvoir survivre et aider les autres plutôt qu'il le dépense dans des maisons closes et dans de l'alcool. Si faire ça me permet de me consacrer pleinement à aider les autres, alors je suis prêt à continuer de le faire. A mes yeux, ce n'est qu'un mal pour un bien … "

Je pense que mes explications sont convaincantes. Je suis sincère, j'ai dit toute la vérité, uniquement la vérité. Je n'ai pas menti et je ne lui ai rien caché. Maintenant, c'est à elle de se faire une opinion sur mes actes. Je ne peux pas en faire plus, et je ne compte pas en faire plus pour la convaincre. Je tiens à rester honnête parce que je veux lui montrer qu'elle peut me faire pleinement confiance. Je relève les yeux vers elle, recroisant les siens.

" J'espère que tu ne me vois pas comme un criminel, je ne veux pas avoir cette image à tes yeux même si certains de mes actes m'affichent clairement comme ça … "

Et les dés sont désormais jetés. Je n'ai plus qu'à attendre sa réaction. J'espère qu'elle me comprendra, je le souhaite vraiment …
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Bienvenue à ma soirée. [PV Loonie Machin]   Mar 5 Jan - 23:09

Cette question me reste dans le crâne, je le regarde et j'attend sa réponse avec impatience. J'ai peur en même temps de sa réponse, j'ai des doutes et j'espère qu'ils ne seront pas vrais. Chaque secondes sont des minutes à mes yeux. Je le regarde et j'attends sa réponse avec impatience, ses battements de cils sont une heure qui s'éternise. Rien que l'idée que mes doutes soient juste me serre le cœur. En même temps, j'ai envie qu'il me mente pour me rassurer mais qu'il dise la vérité montre qu'il est honnête avec moi, et cela ne peut être que bon pour lui. Je le regarde et j'attends sa réponse avec encore plus d'impatience. Je le vois me donner un dernier regard, comme si c'était le bon moment pour me répondre.

" Je … je prends de l'argent au propriétaire de l'appartement où je vis … " 

JE LE SAVAIS ! JE LE SAVAIS !

J'inspire assez fortement et je soupire. J'évite son regard pour le poser sur la table basse, c'est une belle table.

" Je sais que c'est du vol mais … je prends seulement de quoi vivre, c’est-à-dire payer mon loyer et ma nourriture, et occasionnellement d'autres choses pouvant m'être utile. L'argent que j'ai en trop, je le reverse à des associations. Le vol, c'est un acte criminel, j'en suis parfaitement conscient mais je préfère prendre de l'argent à cet homme pour pouvoir survivre et aider les autres plutôt qu'il le dépense dans des maisons closes et dans de l'alcool. Si faire ça me permet de me consacrer pleinement à aider les autres, alors je suis prêt à continuer de le faire. A mes yeux, ce n'est qu'un mal pour un bien … " 

Je l'écoute, ne sachant quoi dire. Je crois que je n'arrive même pas à penser.

" J'espère que tu ne me vois pas comme un criminel, je ne veux pas avoir cette image à tes yeux même si certains de mes actes m'affichent clairement comme ça … " 

Je le regarde, il me regarde dans les yeux, je ne sais toujours pas quoi penser.

Alors ? Madame Jaina est devenue chaste tout d'un coup ?

Tais toi !

Je me lève subitement, je quitte le canapé et je me mets dos à Loonie, ne sachant quoi lui dire, ni quoi faire, ni vraiment comment réagir.

Toi aussi tu volais quand tu étais petite, je me trompe ?

C'est vrai … J'avais oublié cela, elle a plutôt raison. Le bidonville c'était bien ça, si tu n'avais pas assez d'argent ou quoi que ce soit à échanger, tu devais voler pour te nourrir, ou même parfois voler de l'argent. Au fond, même si Park Row n'est pas semblable à un bidonville, mon bidonville, il est vrai, je dois l'avouer, que nous ayons ce point commun là en plus. Nous avons dû voler dans notre vie pour subvenir à notre besoin et à ceux d'autrui. Pour ma part je volais pour ma famille et pour moi même. Dans son cas à lui, il vole pour lui et donne le reste à l'association dont il est bénévole, ce qui est tout à son honneur car les personnes comme lui sont très rares. Les bras croisés, je me retourne vers lui pour le regarder. J'ai peut-être mal réagit, mais tout cela est si loin et je n'accepte plus du tout l'idée de voler ou même de commettre un crime en général, surtout depuis l'apparition de White Rabbit en réalité. Je reviens m'asseoir, lentement, à ses côtés. Je regarde mon verre, je le prends pour le boire cul sec puis je le repose.

« Je peux comprendre, je volais dans mon bidonville quand j'étais jeune, mais le vol aujourd'hui est quelque chose que je n'accepte plus que ce soit chez moi ou chez les autres. Si tu ne veux pas trouver un travail alors je t'aiderai, un jour tu te feras prendre pour ce que tu fais et ce jour là je ne sais pas si je pourrai faire quelque chose pour toi. »

Je tourne mon regard vers lui, sérieusement.

« Si tu veux que je t'aide, dis le moi, ou bien débrouille toi et ne vole plus jamais. »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Bienvenue à ma soirée. [PV Loonie Machin]   Mer 6 Jan - 20:08

Elle se lève, fait quelques pas et se met dos à moi ... Je crois que … je crois que c'est raté. J'aurais du mentir si ça se trouve, ça aurait peut être été mieux … J'en sais rien au fond, je voulais juste me montrer à la hauteur pour une fois, ne pas la décevoir, ne pas tout gâcher à cause de mes idées, mes opinions, mes points de vue … Si je suis si solitaire, c'est à cause de ça qui me rend si différent des autres. Et les choses différentes, on a du mal à les accepter alors on les rejette ou on les ignore. Je n'ai jamais été comme les autres et je n'ai jamais été avec les autres. Tout le monde a toujours du flairer que j'étais différent et personne n'a jamais pris la peine de voir au dessus de ça. Me refermer sur moi-même et décider de vivre seul, c'était la suite logique des choses, surtout après la perte de Xuasus, le seul qui semblait me comprendre et m'apprécier malgré tout …

Elle revient s'assoir à coté de moi. Mais je ne la regarde pas, mes yeux sont rivés vers le sol et je ne peux pas les en détacher. C'est comme si j'avais honte, honte d'être ce que je suis et de faire ce que je fais. Je n'ai jamais ressenti ça auparavant. Une partie de moi reste tout de même convaincu de la légitimité de mes actes. Mais ses paroles sont un coup en plus, un coup de marteau qui vient enfoncer le pieu. Elle dit qu'elle comprend mais que je dois arrêter parce que le vol n'est pas permis. Mais est-ce que c'est permis d'extorquer ses locataires ? Non, et pourtant, l'homme que je vole le fait et personne ne le punit à part moi. Je n'en parle pas, jugeant inutile tout autre justification. Elle me propose son aide. Je ne sais pas trop quoi en penser, à vrai dire, actuellement, je ne sais pas trop quoi penser tout court. Les yeux fixant toujours le sol, je réfléchis. Je pensais qu'elle pourrait vraiment me comprendre. Elle est différente des autres, on s'entend plutôt bien. Je commençais à vraiment l'apprécier mais … une fois de plus, je suis peut être trop différent par rapport à elle. Et même si tout n'est pas perdu, j'ai l'impression d'avoir été décevant à ses yeux, de ne pas valoir mieux que ce Jake …

Je m’éclaircis légèrement la gorge, et sans détourner le regard, lui répond :

" Je … j'y réfléchirais. La journée a été longue, je vais aller dans la chambre. Bonne nuit Jaina, et merci pour cette soirée. "

Je me lève et pars lentement. Chacun de mes pas m'éloignent d'elle, chacun de mes pas me semblent lourd, comme si tout ce que je ressentais actuellement était posé sur mes épaules. Je ne lève pas les yeux de tout le chemin jusqu'à la chambre, même pas en passant devant les marques dans le couloir. J'arrive dans la chambre et ferme la porte derrière moi. Je vais directement jusqu'au lit sans même allumer la lumière. Je m'assois au bord du lit, pose mes coudes sur mes jambes, me penche et passe mes mains derrière ma tête, sur ma nuque. Je n'essaie même pas de dormir, je sais que je n'y arriverais pas, pas avec cette dernière conversation. La chambre est redevenue oppressante, j'y suis mal à l'aise. Et je reste là, immobile, à réfléchir. Je ne sais pas quoi penser d'elle. Je l'apprécie toujours autant, j'ai toujours autant envie de lui parler, de la connaitre mais j'ai l'impression que de son coté, je ne suis pas l'homme auquel elle s'attendait. Elle n'a peut être plus envie de me connaitre pour ne plus connaitre cette désillusion. Je ne suis jamais senti aussi mal de toute la soirée … Je passerais quand même la nuit là, je ne me sens pas de partir de nuit. Au fond de moi, j'ai l'impression d'avoir une légère lueur d'espoir, cet espoir qui ferait qu'elle reviendrait vers moi et qu'elle me dirait me comprendre, comprendre mes actes et ne pas m'en vouloir pour ça. Mais je ne me fais pas d'illusion, je vais passer le restant de la nuit seul, sans même Morphée qui viendra me trouver. Je partirais tôt demain matin pour rentrer chez moi et retourner à mon existence solitaire, mes occupations de criminel et mes rêves utopiques …
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Bienvenue à ma soirée. [PV Loonie Machin]   Jeu 7 Jan - 11:30

" Je … j'y réfléchirais. La journée a été longue, je vais aller dans la chambre. Bonne nuit Jaina, et merci pour cette soirée. " 

Je le regarde se lever, ne m'accrochant aucun regard, aucun autre mot. Il part rejoindre, le pas non vraiment décidé, la chambre que je lui avais proposé tantôt. Je me sens nulle, je ne voulais pas le blesser mais je voulais seulement lui dire ce que je pensais et je voulais vraiment l'aider. Je m'enfonce dans mon canapé, rejoignant mes cuisses à mon torse, passant mes bras autour de mes jambes. Je regarde dehors, à travers mes grandes portes vitrés me séparant de la nuit épaisse et de la pluie. J'ai envie de m'y jeter pour me vider de toutes les ondes négatives qui circulent dans mes veines. Je me sens triste, inutile et désarmée. Je pensais que j'allais trouver en lui un ami, voir même pourquoi pas plus, puisque l'on arrivait sufisemment à se comprendre. Il a même été gentil avec moi, il m'a défendu et n'a pas voulu me poser de questions sur ce qui s'est passé sur les murs de mon couloir. Il n'a fait comment s'il n'avait rien vue, sûrement, pour ne pas m'offenser ou mettre un malaise entre nous. Comme une idiote je venais de créer un fossé entre lui et moi, je m'en veux terriblement.

Je dirige mon regard vers le couloir, j'aimerai qu'il revienne ou j'aimerai le rejoindre, mais s'il est partit c'est justement pour m'éviter, maintenant, et n'a pas envie que je le rejoigne. Je me lève, prenant la bouteille de vin et les verres puis je me dirige dans la cuisine. Je mets les verres dans mon lave-vaisselle puis je bouchonne la bouteille afin de la remettre au réfrigérateur. Le froid sortant de cet espèce de placard givré me fait du bien, mais ce n'est que de courte durée. Je prends la décision de partir dans ma chambre, passant dans le couloir, je regarde les traces sur le mur puis la porte de la chambre d'ami. Je pose doucement la main sur la poignée, je veux l'actionner mais je n'y arrive pas, comme si je ne savais pas comment faire ou comme si quelque chose m'en empêchait. J'aimerai m'excuser de m'être emporté contre lui, lui dire que j'aimerai le revoir au plus vite pour que l'on puisse se connaître mieux, que l'on ne peut pas rester dans ces termes là, mais je n'y arrive pas. Je retire doucement ma main puis j'actionne la poignet de la porte en face qui mène à ma chambre. Je rentre, je referme la porte puis je me déshabille. Je détache mes cheveux et je me dirige, à moitié nue, vers ma coiffeuse où je me démaquille. Je m'applique puis je me relève pour me vêtir de mes vêtements de nuit. Je viens me glisser dans mes draps lisses et froid puis je pose ma tête sur l'oreiller. Je ne sais pas si j'arriverai à dormir, il le faut pourtant, mais j'ai dû mal à m'y mettre en pensant à l'homme qui se trouve à quelques mètres de moi, tentant sûrement de dormir lui aussi.

Tu te fais vraiment dû mal pour que dal toi.

Je te souhaite une mauvaise nuit.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Bienvenue à ma soirée. [PV Loonie Machin]   Dim 10 Jan - 19:42

Elle n'est pas venue ... Je ne suis pas sorti de la chambre non plus et c'est surement mieux ainsi. La soirée ne s'est pas terminée comme je l'espérais, c'est même tout le contraire. Je me retrouve seul dans cette chambre dans laquelle je me sens comme une bactérie dans un organisme étranger, séparé d'elle par seulement quelques mètres et pourtant, je me sens incapable de les parcourir pour la rejoindre. C'est comme si un fossé s'était creusé, nous éloignant comme nous l'étions avant …

Mais je ne veux pas que ça se termine comme ça. Je ne veux pas que cette fin de soirée soit la fin d'une histoire morte dans l'œuf. Je ne veux pas simplement retourner chez moi et me dire que plus jamais je ne la reverrais. J'ai envie de la revoir, et par-dessus tout, j'ai envie de lui prouver que je peux être à la hauteur, lui montrer que je peux changer. Elle s'est montrée nette et expéditive avec moi mais dans le fond, j'ai aussi ma part de responsabilité. C'est moi qui vole et non elle … Je crois que j'ai fait une connerie … Que dirait Xuasus, lui qui vivait seul dans la plus grande des misères et qui n'a pourtant jamais commis un seul crime ? Que dirait ma mère qui a tout donné pour que je devienne quelqu'un de respectable alors que je suis en train de te bafouer ? Jaina a surement raison au final, voler, même à un sale type, ce n'est pas une chose à faire. J'ai encore besoin d'y réfléchir.

Petit à petit, je sens le sommeil me gagner. Je bascule en arrière et m'allonge sur le matelas. Je repense à elle et à cette soirée. Je me remémore tout les bons moments que j'ai passé et raye les mauvais. C'était une bonne soirée quand même et je suis heureux de l'avoir rencontré. J'espère vraiment que nous nous reverrons dans un futur proche. Et puis, je sais où elle vit désormais. Mes yeux finissent par se fermer et je bascule de l'autre coté, dans le monde des rêves, un monde qui ne m'accueille plus depuis longtemps …

Un rayon de soleil vient frapper mes paupières. Je les ouvre péniblement et reste allongé quelques secondes en train de regarder le plafond. J'ai dormi finalement. Je me redresse, m'attire rapidement et me lève pour me diriger vers la fenêtre. Je regarde dehors, le soleil est en train de se lever, il doit être encore relativement tôt. Je me retourne et file vers la salle de bain. Je retrousse mes manches, ouvre le robinet et me passe de l'eau sur le visage. Je le referme, m'essuie les mains et les visages puis je sors de la chambre en essayant de faire le moins de bruit possible. Elle a l'air d'être toujours en train de dormir. Je ne vais pas la réveiller, je ne veux pas la déranger et puis, il est temps pour moi de partir, de retourner chez moi, dans mon monde aussi familier qu'hostile. Je traverse le couloir, jette un bref coup d'œil aux marques sur le mur et retraverse l'appartement pour en sortir. Me voilà en dehors, ça me fait presque une drôle de sensation. Une partie de moi veut y retourner, la revoir une dernière fois mais je sais que ça n'est pas possible. Je me mets en marche, je n'ai plus qu'à rentrer chez moi maintenant. Et malgré le fait que je sois sorti de chez elle et que chaque pas m'en éloigne de plus en plus, son visage occupe encore mon esprit et sa voix résonne toujours dans mes oreilles. J'arrive à me remémorer l'odeur de l'encens et presque à m'extasier devant ses pupilles couleur émeraude que je ne pourrais jamais oublier. J'espère vraiment avoir l'occasion de la revoir, je veux que ce départ soit un début et non une fin.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Bienvenue à ma soirée. [PV Loonie Machin]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Bienvenue à ma soirée. [PV Loonie Machin]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Soirée chatbox à Thème (Miyazaki / Ghibli)
» Images pêle-mêle de la soirée Intel / Adhésia - Geek's So In #2
» Soirée Privée APAS le 30 mai 2009
» Toy Story Playland: Soirée privée Club Actionnaires (3 septembre 2010)
» la fnac propose une soirée privée

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
cнιldreɴ oғ ɢoтнαм :: Nouveau Gotham :: Ritz Gotham Hotel-
Sauter vers: