cнιldreɴ oғ ɢoтнαм


 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Une promesse, c'est une promesse ! [PV Oliver & Lucy]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Une promesse, c'est une promesse ! [PV Oliver & Lucy]   Dim 3 Jan - 17:38


❝ UN PROMESSE, C'EST UNE PROMESSE ! ❞
Retrouvons Harley Quinn, Duela & Green Arrow , alors que l'horloge affiche 19h . Leurs routes se sont croisées dans un glacier de Blüdhaven  et ils ne sont pas à l’abri d'une intervention du Doppelganger.

C'est après une longue journée éprouvante qu'Harleen se trouva dans l'obligation de se rendre à l'établissement scolaire de son précieux petit chaton. Le directeur ne voyait pas d'un très bon œil le fait que la petite Quinzel ai daignée rouer de coups l'un de ses camardes sous prétexte qu'il avait insulté sa maman. Elle, un sale mioche l'avait insulté. Harleen ne pue contenir sa jubilation quand à la réaction de son poussin, elle l'avait défendu ! Malgré ces premiers jours si difficiles à la maison, poussant l'arlequine à penser que son enfant ne serait jamais heureuse à ses côtés, elle l'avait défendu ! Elle avait gagatisé au téléphone, laissant perplexe son interlocuteur, mais c'était plus fort qu'elle. Harleen s'était insurgée de la honteuse perte de temps que lui faisait subir ces gens. Ils n'avaient vraiment soucis de rien... Et puis, s'ils ne voulaient pas voir une enfant sortir de ses gonds, ils n'avaient qu'à être plus attentifs aux boules de chairs dont ils avaient la responsabilité. Peut être que la prochaine fois, elle se déplacerait elle même pour expliquer le principe d'une éducation saine aux parents de l'autre petit attardé congénital ? Enfin éducation... Harleen n'était pas non plus exempt de tout reproches. Mais ça, c'était selon le point de vue. Si elle avait déléguée la charge de son petit chaton, c'était pour la bonne cause, et non pour s'en débarrasser. Mistah J n'aurait jamais été capable d'assumer un petit être comme elle. Peut-être se serait-il montré aussi cruel avec Lucy qu'il ne l'avait été avec elle ?

Cette idée tordit le visage de la blondinette dans une expression de rage qu'on ne lui connaissait pas. Elle dont le sourire ne savait s'effacer. Harley s'enfonça de quelques centimètres dans son siège, derrière son volant, l'air bougon. Non, ça n'allait pas. Personne n'avait le droit de toucher à son petit chaton, même pas lui ! Non non non ! A de nombreuses reprises, leurs différents avaient poussés la jeune femme à lui ternir tête, à braquer une arme dans sa direction. Mais elle était sienne, elle lui était soumise. Même si son coeur voulait se convaincre de la pureté de ses sentiments, ce dernier souvenir venait la hanter. Celui de cette fosse, avec ces cadavres affublés du même costume qu'était le sien. Il lui avait vomi au visage qu'elle n'était pas la première Harley Quinn, qu'elle n'était pas unique. Dans le fond ? Est-ce qu'il l'avait réellement aimé comme sa moitié, ou comme un animal de compagnie ? Ses yeux bleus se posèrent sur sa petite fille à côté d'elle, et un profond soupire accompagna la naissance d'un visage plus détendu, plus soulagé. Certainement qu'elle l'aurait fait. Pour la vie de son petit chaton ? Elle aurait pressé la détente cette fois-ci. C'était sûre !

La jeune mère voulu continué dans la continuité de ce pseudo rapprochement soudain. Elle avait donc embarqué la petite en voiture, et avait pris la direction de la sortie de Gotham. Loin du boulot, de l'école, et de toutes ces nuisances. Elle lui avait promis qu'elles passeraient la soirée rien que toutes les deux ! Et les hostilités commenceraient avec une bonne glace ! Mais pas n'importe laquelle, une de celles de ce glacier de Blüdhaven où ses parents l'emmenaient souvent étant enfant. Elle avait bon espoir que la petite y trouve son plaisir, et surtout qu'elle accepte pour de bon le lien qui les unissait. C'est au Choco'Banana que les feux de la voitures moururent, laissant une Harleen particulièrement enjouée accompagner son chaton jusqu'à l'entrée. Une fois les portes vitrés passées, elle se rendis compte que le glacier était particulièrement.... Plein. Ha non ! Pas ce soir ! Elle voulait sa glace ! Pour elle. Pour Lucy aussi... Bha oui bien évidement ! L'une des serveuses s'approcha d'elles, et les invita à repasser un autre jour en leur présentant ses plus plates excuses. Mais l'arlequine se sentait l'âme d'une mère exemplaire, et une mère tien toujours ses promesses. Une large sourire se dessina alors sur son visage.

" Je n'crois pas non ~ ♥ "


Hiiiiiyaa ! C'est avec une agilité certaine que la jeune femme envoya un magnifique coup de pied à la serveuse qui s'étala contre le comptoir. Elle ne se relèverait probablement pas de si tôt, la gourdasse ! Sortant une arme à feu de son petit sac à main, sans la moindre gêne, elle tira un coup de feu en l'air histoire d'attirer l'attention un peu plus.

" Je veux une table, que tout le monde fiche le camp, et un banana split avec pleiiiiiiiiiiiiiin de chantilly dessus ! "

Une seconde de flottement, puis les gens se pressèrent de prendre la fuite en masse. Harley attira contre elle Lucy de manière à ne pas la voir se faire bousculer par le troupeau de bœufs qui accourait. Portant toute son attention vers l'enfant, elle fini par lui demander d'une voix chantante.

" Et toi mon p'tit chat ? Qu'est-ce qui te ferait plaisir ? "
Revenir en haut Aller en bas
Lucy Quinzel
Citizen
Citizen
avatar

Nombre de messages : 24

MessageSujet: Re: Une promesse, c'est une promesse ! [PV Oliver & Lucy]   Dim 3 Jan - 20:50

Je fixais l’homme imposant assit de l’autre côté du bureau. Téléphone collé à l’oreille, son regard traduisait l’incompréhension face aux paroles de son interlocuteur, ma mère. Après avoir raccroché, il croisa ses bras et me toisa avec dureté. Je baissais les yeux, toujours aux bords des larmes, et craqua mes doigts. Mille questions tournaient dans ma tête mais, je n’avais aucune réponse à leur apporter. Pour tenter d’oublier tout cela je fermais les yeux mais, l’image du jeune garçon en sang remplaça celle de mes mains et, effrayée, je rouvris mes paupières. Je ne pouvais pas avoir fait ça, c’était si violent, si incontrôlable, si fou… Cette personne n’avait rien à voir avec moi qui suis si douce et gentille. Un sursaut me prit quand un « bip » retentit, je vis la criminelle passer la porte. Je pris mon sac et la suivi jusqu’à la voiture.
Alors que je m’attendais à me faire disputer, réaction normal d’un parent après que son enfant ait frappé un autre élève, je lus de la fierté dans le visage de la conductrice. Et dire que je l’avais défendu, cette femme heureuse que j’ai failli tuer quelqu’un. Toute contente, elle m’annonça que nous allions passer une soirée ensemble, familiale, entre mère et fille. La voiture accélérait dans les rues de Gotham, je regardais le paysage qui défilait, essayant de ne pas pleurer. Arrête de te plaindre. Tu étais heureuse quand j’ai pris le contrôle, avoue-le. J’enfonçais mes ongles dans ma peau pour la faire taire. Tout était de sa faute, elle qui résidais en moi, cette autre personnalité, ce côté sombre. J’entendis les pneus crisser. Nous étions arrivées devant un glacier. Je suivis ma mère à l’intérieur et vis que l’endroit était bondé. Une jeune femme en uniforme de serveuse s’approcha et, poliment, nous demanda de revenir un autre jour. Alors que je faisais demi-tour j’entendis quelqu’un tomber au sol. La jeune femme reposait sur le parquet, le crane en sang. Soudain, un bruit de tir retentit et je me rendis compte que Harley venait de sortir un pistolet, elle me prit dans ses bras et, tandis que la foule sortait en courant, me demanda qu’elle parfum me ferait plaisir.
Mes bras se mirent à trembler, je voulais pleurer. Pauvre petite puce, tu es pathétique, effrayée par un petit coup de feu. Tais toi. Vas y, prend le pistolet des mains de maman et pointe le sur la tempe du cuisinier. Tais toi. Menace le, dis lui que si il se dépêche pas tu vas le flinguer et que, après, t’iras flinguer sa femme et ses enfants. Tais… Non ! Tu te tais et je prends le contrôle ! Je bondis sur le comptoir et, mimant le pistolet , pointais mes doigts sur sa tempe.
« Pour moi, ce seras une dame blanche sinon, pouf »
J’accompagnais ce mot d’une pichenette sur le front de l’employé puis, après avoir vérifié qu’il soit partit, me tournais vers la blonde et son pistolet. Un large sourire se dessina sur mon visage.
« Je pense que avec un vraie, ça aurait mieux rendu »
Je fis une roue sur le sol et atterrit à côté d'une table, je m'assis en tailleur sur la banquette, sirotant un milk shak laissé par un client.
Revenir en haut Aller en bas
Oliver Queen
Hero
Hero
avatar

Nombre de messages : 126
Votre âge : 08/11/1996
Localisation : Midtown

MessageSujet: Re: Une promesse, c'est une promesse ! [PV Oliver & Lucy]   Lun 4 Jan - 0:14

Voilà. Les différentes personnes qui s’étaient rendues au sein de Queen Industries suite à l’annonce fait dans le Gotham Globe avaient eu leurs entretiens. Bon, bien entendu il n’avait pas tous obtenir le travail proposé : protéger l’entreprise des attaques des tentatives de datasteals des Deckers. Mais les personnes « sélectionné » avaient fait leurs preuves. Nul doute, ils seraient très compétents.

Bien sûr, ce n’était pas l’unique chose à faire, du travail, le PDG en avait tous les jours ici à Queen Industries.  Non en effet, du travail, Oliver n’en manquait pas. Mais bon, après avoir passé la grande partie de la journée a rencontré tous ces informaticiens, il pouvait bien s’accorder une petite pause, sortir de cette grande pièce qu’était son bureau et descendre aller chercher un café, continuer ce qu’il avait à faire juste après. Bon d’accord, s’il voulait, il aurait très bien pu demander à son assistance de lui apporter un café, comme ça, il n’aurait même pas besoin de sortir d’ici et il pourrait continuer ce qu’il avait à faire aujourd’hui. Oui mais non, ce n’est pas ce qu’il allait faire, et ce pour plusieurs raisons à vrai dire : déjà. Nul doute que sortir d’ici et « changer d’air » ne lui ferait du bien. Et puis dans un second temps, la jeune femme avait surement autre chose à faire, des trucs bien plus intéressants, il faut dire que ça ne devait pas être non plus ce qu’elle aimait le plus faire. Enfin bref.

Oliver quitta son bureau et assez rapidement il se retrouva devant une machine à café. Il appuya alors sur les boutons correspondant enfin bon, rien d’anormal jusqu’ici. Alors que le liquide coulait dans le gobelet. Dans cette salle se trouvait une télévision qui diffusait en temps réel ce qui se passait au sein de Gotham City, le temps que la boisson soit prête, le directeur s’était retourné et regardait cette dernière. Que disaient les journalistes de cette chaine ? Bien à vrai dire, rien d’intéressant pour le moment, c’était l’heure de la rubrique sport… Mais… Rapidement ce programme fût interrompu par … une sorte de flash spécial, une information de dernière minute. Et c’était une chance que la machine ait fini de faire du bruit, au moins le PDG pouvait maintenant entendre de manière clair ce qu’il se disait.

«  Nous venons d’apprendre qu’une prise d’otage est actuellement en cours chez un marchand de glace à Blüdhaven. Pour le moment nous n’avons pas d’informations concernant le nombre de personnes coincés ou même concernant les personnes responsable.»

Bon et bien… Tant pis pour ce café hein ? Oliver savait très bien ce qu’il devait faire, c’était même évident en fait. Peut-être que le GCPD se trouvait déjà sur place, et surement il aurait besoin d’aide. Ou alors les forces de l’ordre ne s’étaient pas encore rendues sur place et là, il fallait intervenir avant que ça tourne mal… très mal.

L’homme se dirigea alors vers le sous-sol, oui, cet endroit inconnu par les gens qui travaillait ici, l’endroit où tous ses matériaux se trouvaient. L’endroit où Oliver Queen devenait Green Arrow. Avant d’être officiellement à l’intérieur de cette pièce, il saisit son Comm pour prévenir son assistance à l’aide d’un message qu’il devait s’absenter quelques temps. Il n’allait pas donner la vraie raison, cette fois-ci, il prétextait un rendez-vous à l’extérieur.

Le voici donc dans son repaire. Comme il en avait l’habitude, Oliver s’approcha de l’endroit où il gardait son costume, rapidement il le mit ainsi que son masque. Il attrapa aussi son arc et le carquois qui se trouvait sur une des tables présente au sein de l’endroit. Comme à son habitude, après s’être renseigné sur l’adresse exacte de ce glacier, l’archer sortit du bâtiment. Une sortie que personne ne connaissait bien sûr.

Après quelques minutes, il était arrivé. Bien, maintenant il fallait agir ! Il gara sa moto dans une ruelle, à l’abri des regards à vrai dire.  Et de là où il se trouvait, il pouvait déjà entendre les cris de certaines personnes et en voir certaines courir dehors, ces gens-là avaient réussir à s’en sortir et à s’échapper. Ils venaient de sortir par les cuisines qui donnaient directement un assez sur une rue. C’était probablement là où ils recevaient leurs livraisons de produits. Et c’est par ici que l’archer allait passer pour rentrer au sein de ce marchand de glace.

C’était vide, bien, tous avait réussi à s’échapper. Il ne manquait plus qu’à arriver là où se trouvaient le ou les responsables de cette prise d’otages. Et c’est en continuant d’avancer que le justicier croisa un des serveurs totalement paniqué qui se précipitait vers les cuisines.

« Sortez par-là » dit-il en indiquant la porte à ce serveur « Il n’y a pas personnes par là, vous ne craignez plus rien. »

L’homme à la capuche aurait pu lui demander combien les criminelles étaient, combien d’innocents se trouvaient encore dans la pièce principale, mais pour être honnête, ce jeune homme semblait bien trop choqué pour répondre à cela.

Bref, l’archer se trouvait maintenant derrière le comptoir, il pouvait voir la pièce principale. Peu de personnes se trouvaient ici. Quelques employés, des gens qui n’avaient pas eu le temps de s’échapper et une… petite fille qui buvait son milk shake. Il fallait faire sortir tous ses gens. La responsable du coup de feu se trouvait là, au milieu de la pièce, l’arme à la main, alors, Green Arrow saisit une flèche et banda son arc pour menacer la blonde.

« Je serais toi, je lâcherais immédiatement ce pistolet. »

Voyons voir s’il elle allait l’écouter, après tous, on ne se sait jamais…
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une promesse, c'est une promesse ! [PV Oliver & Lucy]   Ven 22 Jan - 0:29

Quel doux plaisir que de partager un instant de complicité comme celui-ci avec son propre enfant. Au début, la petite fille sembla réticente et suivre Harleen à contre cœur mais les choses changèrent du tout au tout brusquement. En effet, la fillette se défit de l'étreinte maternelle de l'arlequine et d'un bond agile se retrouva sur le comptoir du glacier. De ses petites mains, elle fi mine d'imiter une arme à feu qu'elle pointa en direction du type qui se tenait là. D'abords surprise, Harleen resta presque bouche bé devant son mini elle. Elle se souvenait encore de ses petites joues roses et de son sourire incroyablement radieux le jour de sa naissance. Lucy se tourna alors vers sa mère, souriante comme jamais et indiqua à cette dernière à quel point la scène aurait pu être plus réaliste et prenante avec une arme véritable. La blonde lâcha un long gémissement joyeux, prise par les sentiments d'une telle révélation. Avec une délicatesse innée, elle s'empara du menton de sa fillette avec qui elle partagea un bisou-esquimau.

" Promis mon petit diablotin, quand tu seras plus grande tu pourras faire comme maman et avoir de vrais jouets qui font "boom" si tu le souhaites "


Chantante, amusée, en sa compagnie Harley Quinn se sentait pousser des ailes. Mais comme tout le monde le sait, toute bonne chose a toujours une fin, et celle-ci ne se fit pas attendre. Assez rapidement, alors que la petite gagnait une banquette non loin de là, un invité surprise s'immisça dans leur petit moment intime à elles. Quel curieux personnage, elle et lui n'avait jamais eu l'occasion de se rencontrer encore... Mais vue l'accoutrement, c'était sûrement l'un de ces collègues en pyjamas à l'autre tarée de chauve-souris ! Harleen afficha un grand sourire, les yeux pétillants, l'arme à présent braquée dans la direction de l'intrus.

" Iiiiiiiiiiiiiiih ! Robin des bois ! "

Relâchant un peu plus de son agressivité, elle grimpa sur le comptoir, à genoux rapprochant son visage au maximum que pouvait le tolérer l'archer avant de la repousser.

" Mon poussin et moi on adore c'que vous faites ! Vous voulez bien me signer un autographe ? Oh oh oh ! Non je sais ! Un selfie ! Lucyyyyyyy ~♥ ! Viens prendre la photo avec le monsieur ! "

Voyant le type à la capuche ne pas être très réceptif à son admiration, la jeune femme perdit de sa jovialité, et surtout son sourire au profit d'une moue boudeuse. Elle se redressa en soupirant avant de pleurnicher.

" Tout ce qu'on voulait nous c'était juste passer une bonne soirée, et eux ils ne voulaient pas nous servir ! Vous n'allez pas nous arrêter juste parce que j'essaye d'être une bonne maman hein !? "

Toujours pas convaincue à priori, il fallait agir et agir vite avant qu'il ne perde patience, des gens pourraient être blessés. Et par gens, elle entendait elle même et son bébé. Ca c'était pas bien, c'était pas bien du tout même. Harleen afficha une mine choquée, l'air de regarder par dessus l'épaule de l'archer, elle tendit l'indexe de sa main libre en direction de l'arrière boutique.

" HA ! LA ! HAMSTERZILLA ! "

Profitant de la seconde de flottement, la jeune femme pris appuis sur sa seconde main et  envoya son pied dans le buste de l'archer. Son but n'était pas de le blesser, mais plus de le déséquilibrer suffisamment longtemps pour pouvoir leur permettre de prendre la fuite. D'un bon agile, elle se retrouva de l'autre côté du comptoir, lançant son sac à main au visage de l'intrus en vert.

" Tant pis pour la glace "

Profitant du fait que la fillette s'était rapprochée pour la photo, Harleen la souleva comme un fétu de paille et la pris sous son bras avant de se ruer vers l'extérieur. Joignant son second bras sous le bassin de Lucy pour mieux la porter, elle s'élança à toute vitesse dans les rues de Blüdhaven afin de fuir leur empêcheur de tourner en rond.

" Lève les bras et fais l'avion ! On ira plus vite ! "
Revenir en haut Aller en bas
Lucy Quinzel
Citizen
Citizen
avatar

Nombre de messages : 24

MessageSujet: Re: Une promesse, c'est une promesse ! [PV Oliver & Lucy]   Lun 25 Jan - 19:30

En entendant la voix masculine, je me retourne et vois un homme en costume de super-héro vert, l'arc pointé vers ma mummy d'amour. Ah non! J'ai enfin réussi à prendre le contrôle et je passe un superbe moment avec ma mère alors il est hors de question qu'un super-héro déguisé en géant vert vienne gâcher tout cela! A l'appel de ma très cher mummy, je bondis du siège où je m'étais assise pour siroter ma boisson et la rejoins, commençant déjà à prendre la pause pour une petite photo souvenir. Comme par mimétisme du visage d'Harley, je prend un air triste et verse même une larme. Je me félicite intérieurement de ce merveilleux jeu d'acteur qui, à mon gout, mérite largement un Oscar. Je peux m'empêcher de m'imaginer sur une scène, vêtue d'une longue robe rouge à paillette, fendue sur le côté, remerciant, en pleurant, ma famille et le public. Cette idée me fit sourire. D'un coup je tournais la tête, un Hamsterzilla? Où ça? Je veux un autographe.
"Waaaaaath?"
En deux secondes à peine, je me retrouve prise sous le bras de ma maman, un bras sous le bassin. tandis qu'elle court pour échapper au tas de gazon. Alors que j’écarte les bras, riant au éclat, quelque chose traverse mon regard, une boutique de sport. Dans sa vitrine se trouve une batte de baseball en bois, elle a l'air si douce, son jolie manche rouge semble briller à travers la vitre et surtout, ce jolie pique noir dessiné dessus est tellement, moi. Avec mes deux mains, je pousse légèrement Harley et me libère de son emprise. Je donne un coup de pied dans la vitre et la brise. Je ne prête pas attention au regard apeurés et étonnés des clients et attrape l'arme. Je glisse ma main sur sa surface lisse et rejoins ma mummy en courant, un doux sourire au lèvre.
"Elle est merveilleuse"
Je ne peux m’empêcher de la regarder, elle est parfaite. Quoi que dise l'autre, je deviendrais comme ma maman, je sèmerais le chaos, je récolterais la gloire. Avec l'aide de la peureuse et de son air blanche colombe, j'attirerai les ganger et d'un coup je sortirai ma batte et pouf! Bam! Plus de dent! Cette idée de futur me plait.
Revenir en haut Aller en bas
Oliver Queen
Hero
Hero
avatar

Nombre de messages : 126
Votre âge : 08/11/1996
Localisation : Midtown

MessageSujet: Re: Une promesse, c'est une promesse ! [PV Oliver & Lucy]   Lun 8 Fév - 4:09

La blonde ne semblait pas convaincue, à vrai dire au lieu de lâcher l’arme comme lui avait demandé le justicier, cette dernière s’approcha du comptoir. Pourquoi faire ? Surement pas pour se rendre, simplement pour la bonne est unique raison que ce n’était jamais aussi simple, mais aussi car elle n’avait tout simplement pas baissé son arme. A vrai dire, elle avait même braqué son arme dans la direction de l’homme en vert. Bon soit, ce n’était pas la première fois que quelqu’un avait une arme braqué dans sa direction… Ca n’en faisait pas une situation rassurante, non, mais bon, il ne se laissait plus impressionné par cela. Puis de toute façon, si elle tentait quoi que ce soit, il était prêt à tirer la flèche.

Cette femme s’était désormais installée sur le comptoir, elle se trouvait à genoux devant l’archer. Et face à son attitude, dans un premier temps, le justicier à capuche se contenta d’arquer un sourcil. C’était quoi son but là ? L’énerver ? Bien, pour être honnête… ça pourrait marcher… Mais non, il se devait de rester calme dans cette situation…

« Mon poussin et moi on adore c'que vous faites ! Vous voulez bien me signer un autographe ? Oh oh oh ! Non je sais ! Un selfie ! Lucyyyyyyy ~♥ ! Viens prendre la photo avec le monsieur ! »

Lucy ? L’homme n’avait vu que cette blonde armée dans la salle, personne d’autre de se trouvait ici…Ah… si ! La petite fille… C’était elle Lucy ? Donc cette enfant n’était pas un des otages mais … la vie de la criminelle ? Cette personne avait-elle vraiment ramené sa fille ici pour ensuite tirer et menacé des innocents qui venaient simplement déguster une glace ? Wah. Clairement, elle méritait le titre de mère de l’année pour cet exemple bien de bon sens…

«  Je n’ai pas le temps de jouer à ton petit jeu. Maintenant tu poses ton arme. Si tu tiens vraiment à un autographe et même à un selfie je suis sûr qu’en cellule, le GCPD serait ravi de t’aider ! »

Bon, c’était évident, la réponse ne plaisait pas à la mère de l’enfant. Dès lors, la mère de l’enfant se mise à pleurnicher et à faire la moue. N’avait-elle jamais à jouer dans des pièces de théâtre au lieu de se lancer dans une vie de malfrats ? Mais bref.

« Tout ce qu'on voulait nous c'était juste passer une bonne soirée, et eux ils ne voulaient pas nous servir ! Vous n'allez pas nous arrêter juste parce que j'essaye d'être une bonne maman hein !? »

Cette fois-ci, Green Arrow leva les yeux aux ciels. Bien sûr ! Attaquons tous des marchands qui refusent de nous servir ! C’était la solution !  

«  Une bonne maman ? Tu viens de menacer des innocents avec ton arme pour une glace ! Une bonne maman ne fait pas ça… ! »

Pour le moment, l’archer vert se contentait de « parler » avec cette femme… Mais finalement, elle n’écoutait pas vraiment. A vrai dire… Elle semblait regarder derrière lui… Quoi encore ? Quelqu’un d’autre venait d’arriver ? Levant l’index vers l’arrière-boutique, Oliver tourna la tête vers l’endroit indiqué.

Mais quel idiot… Ce fut les premiers mots que se dit le justicier après s’être pris le coup de pied de la criminelle dans son buste. Quel idiot vraiment ! Elle avait encore usé de ses « talents de comédienne » pour l’avoir, il aurait dû s’en douter… Une fois sur le sol, le justicier grimaça, elle ne l’avait pas blessé non, mais le coup avait fait mal… Elle n’avait pas ménagé son coup de pied. L’archer secoua la tête, ce n’est pas ça qui devait l’empêcher d’arrêter cette femme… Son comportement ici, chez ce marchand de glace avait nuit à plusieurs employés, mais aussi, à la vie de sa fille, elle voulait bien faire… Mais, ce n’était absolument pas le cas… C’est de justesse que l’archer pencha sa tête pour éviter le sac à main que la blonde lui avait jeté.  Elle commençait à s’enfuir avec la petite, le bout de ce jet de sac, c’était clairement de gagner du temps, gagner du temps pour partir d’ici, et donc éviter le justicier. Bien joué, mais bien entendu, il n’allait pas la laisser s’en tirer comme ça, surtout quand une fille était elle aussi concerné.

L’archer se releva, et récupéra son arme de prédilection, qui, elle aussi était tombée au passage, et il se mit à courir en direction des rues… Par chance, elles n’avaient pas eu le temps de fuir loin… Mais désormais la plus jeune possédait une batte de baseball… Bon pas besoin d’un dessin, elle n’avait pas pris l’objet pour jouer… Enfin pas au baseball.

Même si la fillette tenait fièrement une arme dans ses mains, il était hors de question de la blesser, il fallait la désarmer, mais finalement, c’était plus sa mère qu’il fallait désarmer. Pour l’instant, l’archer ne voulait pas la blesser avec une de ses flèches. L’avertir n’avait pas suffi précédemment, mais peut être que cette fois ci ? Après tout, il l’avait bien suivi jusqu’ici, elle comprendrait donc qu’il n’était pas prêt à la laisser s’en aller ainsi. L’archer saisit son arc, l’encorda et menaça une nouvelle fois la jeune femme. Il tira la flèche, mais, aux pieds de cette blonde.

« Bon. Dernier avertissement. La prochaine fois, je ne viserais pas à cotée.  »

Si la mère se calme et se rends compte que tout ceci est une mauvaise idée depuis le début, elle devrait dire à sa fille de lâcher l’arme. Enfin bon, ça n’allait surement pas se passer aussi facilement, en fait, il fallait juste voir comme la criminelle allait réagir…
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une promesse, c'est une promesse ! [PV Oliver & Lucy]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une promesse, c'est une promesse ! [PV Oliver & Lucy]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Une promesse, c'est une promesse ! [PV Oliver & Lucy]
» LA PROMESSE DE L'ANNEAU de Olivier de Lagausie
» [Pike, Christopher] La vampire - Tome 1: La promesse
» LA PROMESSE DES TENEBRES de Maxime Chattam
» Hearst Dorothy - La promesse des loups - Les chroniques du loup T1 (Lecture commune de janvier 2011)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
cнιldreɴ oғ ɢoтнαм :: Blüdhaven-
Sauter vers: