cнιldreɴ oғ ɢoтнαм


 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Sous l'arbre du pendu

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Scarlett Lincoln
Criminel
Criminel
avatar

Nombre de messages : 15
Votre âge : 10/03/1989

Interface
Alias:
Age:
XP:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Sous l'arbre du pendu   Ven 8 Jan - 23:43

Citation :
Cet texte se passe durant le chapitre 1 de l'histoire de Scarlett, en 1692 à Salem.

Avalé par les ténèbres, la silhouette difforme de la sorcière s'était mouvé dans la fosse. Se relevant, la chose désarticulée fit un pas en avant puis un autre alors que ses pieds, la boue et le sang formant un amas infâmes dans la fosses où les corps s'étaient entassés. Combien était mort sous la véracité des hommes d'église ? L'Escariote avait ruiner trop de vie, trop de famille... Il était temps pour lui de payer.

Viendras-tu, viendras-tu
Viens me retrouver à l'arbre
Où ils ont pendus un homme qu'ils disent en avoir
assassiné trois?
Des choses étranges se passent ici
Aucun étranger n'auraient voulu les voir
Et si nous nous rencontrions à minuit au pied de l'arbre
du pendu?

Sur sa chair calciné, le derme se redessina doucement, chassant les fissures noircit de son corps. Elle s'avance doucement, enjambant les corps avant de sortir de la fosse commune alors que la douleur est toujours présente, juste amoindrit. Au fond de son esprit, elle peut sentir le regard du Diable posé sur elle, elle pouvait entendre sa voix l'encourager à avancer. Les veinules sanglantes de son regard cramoisi s'agitent puis disparaissent avant que ses yeux ne reprenne une teinte olive comme il ft jadis. Déjà son corps se mouvait avec plus de facilité alors qu'à chaque pas, les stigmates du feu disparaissait et que sur son crane chauve, des cheveux repoussait. Elle quitta l'orée de la forêt alors que face à elle se trouvait Salem. Elle pouvait y voir le clocher de l'église... sa simple vue lui donnait la nausée. Scarlett s’avança encore, pas à pas jusqu'à ce que sa silhouette dénudé soit enfin remarquer par citoyens tout proche. On gémit, on s'indigne, on prie le seigneur tout puissant... La sorcière est pointé du doigt alors que le long de ses épaules, courant le long de son dos, sa chevelure rousse dégringole, boucle et se perd dans la cambrure de ses reins. Elle retrouve son humanité, loin du cadavre qu'elle était devenue sous les flammes purificatrices de l'église.

Viendras-tu, viendras-tu
Me retrouver à arbre
Où le mort a crié à sa belle de filer.
Des choses étranges s'y sont vues
Et moi, j'aurais tant aimé
Te revoir à minuit à l'arbre du pendu.  

Les flammes... Justement, elle apparaissant, brûlant un chariot de foin non loin des citoyens avant que le balcon d'une maison toute proche ne s'enflamme à son tour. En quelques secondes, la peur se propage, on entends les cris à travers le crépitement du feu. Et la sorcière reste là, hors de la ville à fixer son œuvre. Au travers de ses yeux, la Bête voit et jubile, c'est son sourire à lui qui se dessine sur les lèvres de la belle... La belle qui semble ne pas avoir fini sa transformation. Son teint pâlit, se fait plus beau et sa peau chasse la crasse par magie alors que sur son visage, ses yeux s’éclaircissent. Le vert se teint de bleu puis devient semblable à un ciel orageux alors que le reflet mortel des flammes s'y reflète alors que son épaisse chevelure se fait plus clair... virant au blond avant de s’éclaircir à son tour. Bientôt, les boucles flamboyante laisse place à un rideau semblable à des rayons de lune, aussi lisse et pâle que l'astre brillant dans les ténèbres. Si le Diable lui-même n'avait pas été à l'oeuvre de cette métamorphose, on aurait pu la croire enfant des anges... Mais il n'y avait plus de lumière dans son cœur à présent...

Viendras-tu, oh, viendras-tu
Me retrouver au grand arbre
Et partir avec moi comme je te l'avais demandé.
Des choses étranges s'y sont vues
Et moi, j'aurais tant aimé
Te revoir à minuit à l'arbre du pendu.

Au pas de course, le prêtre traverse Salem, alerté par les cris, la fumée. Ils se frais un chemin à travers la populace, pataugeant dans la fange du village. On lui a dit qu'une sorcière était à l'oeuvre, vengeresse. Il ne tarde pas, déjà armé de son crucifix, d'une Bible. Il se fait lui même la promesse que la créature ira brûler en enfer avant que la nuit ne tombe. Pourtant lorsqu'il arrive, son corps se fige sous l’effroi. La diablesse est là, le corps exhibé aux yeux de tous. Aucune pudeur... D'abord il ne la reconnaît pas, puis enfin les traits de son visage lui semble familier... Finalement il se souvient, elle était cette femme qu'il avait conduit sur le bûcher après des heures de tortures, jusqu'à lui faire avouer son châtiment. Il brandit son crucifix, elle fronce les sourcils et fixe la chose avant que celle-ci ne s'enflamme, brûlant la main de l'homme qui laisse tomber au sol son arme. Elle n'aie pas ces objets divin, pourtant Scarlett se sent assez forte pour passer au travers, ne pas se laisser intimider. Elle lève une main, crispe ses doigts alors que le corps du prêtre s'élève, volant das les airs avant de retomber lourdement dans la boue, écrasant sa Bible sous son poids. La femme pivote doucement, cheveux au vent et s'approche à son tour, laissant ses orteils s'enfoncer dans la gadoue qui jonche le sol et observe l'homme de foi qui relève le visage et la fixe. Il a peur, implore sa pitié... Mais dans toute sa splendeur la femme l'ignore, insensible à sa plainte. Combien de gens l'avait ainsi supplié, avait prié pour un Dieu qui ne les avaient même pas écouter, les avaient laisser brûler. Plus de pardon... Impossible de faire marche arrière. Scarlett lève le regard et posa son regard sur un arbre mort où des corps étaient pendu, se balançant au bout d'une corde. L'urine avait trempé leur vêtement déchiré, le sang avait sécher sur le peau... Plus de pardon...

Viendras-tu, oh, viendras-tu
Me retrouver au grand arbre
Porter un long collier de chanvre à mes côtés.
Des choses étranges s'y sont vues
Et moi, j'aurais tant aimé
Te revoir à minuit à l'arbre du pendu.

A nouveau sa main se lève et avec toute la force mentale qui lui était octroyer, la femme défia la nature, laissant la forêt faire son œuvre. Les feuilles mortes au sol se mouvent doucement, laissant serpenter dans la boue des végétaux aux épines tranchantes. Rapidement la magie afflux, poussant les ronces à s'enrouler autour de l'homme et le faire glisser jusqu'à l'arbre avant qu'une plus grosses ne s'enroule autour de sa gorge, resserrant son étreinte mortelle. La sorcière s'approche, observant le visage de l'homme qui rougit, gonfle et se violace rapidement alors que ses yeux se retournent dans leurs orbites, la bave aux lèvres. L'air lui manque et les épines déchirent sa peau dans une douleur qui doit lui sembler inhumaine. Et elle reste là à le fixer alors que son corps est secoué par des spasmes. Pas de culpabilité, pas de colère, ni de tristesse... La sorcière penche la tête sur le côté et observe le corps du prêtre qui se raidit puis brutalement se relâche. Il n'est plus qu'un corps qui se balance parmi tant d'autre, bercer par le vent froid qui ne fait qu’agrandirent les flammes qui dévore Salem. Un sourire se dessine sur les lèvres charnues de Scarlett et dans l'ignorance la plus totale, ravie de son méfait, elle s'enfonce dans la forêt, laissant sa voix chanter à travers les cris et et les flammes...

«... Des choses étranges s'y sont vues... Et moi, j'aurais tant aimé... Te revoir à minuit à l'arbre du pendu... »

Spoiler:
 



❝The Devil's Whore❞
Revenir en haut Aller en bas
Klara Sovaris
Borderline
Borderline
avatar

Nombre de messages : 104
Votre âge : 03/11/1991
Localisation : Uptown - Park Row
Emploi : Propriétaire du Jackal - Black Hat

Interface
Alias: Bastet
Age: 25 ans
XP:
0/100  (0/100)

MessageSujet: Re: Sous l'arbre du pendu   Sam 9 Jan - 0:27

J'aime, j'approuve, j'adhère !
Ce texte est juste superbe et j'adoooooore cette vision du passé de Scarlett, en bref, très jolie texte ma Scarlatine =O

Par contre, le jour où tu seras vraiment en colère ce sera quoi dis moi ? Histoire que j'ai le temps de quitter Gotham avec mon bébé sous l'bras quand même =D

EDIT:: Tu fais iech... J'ai la chanson dans la tête maintenant à cause de toi au passage è.é


« BASTET »
« LA HAINE AVEUGLE N'EST PAS SOURDE »
Revenir en haut Aller en bas
 
Sous l'arbre du pendu
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Sous mon arbre
» Sous mon arbre
» Fille sous un arbre
» Hunger Games - L'Arbre du Pendu (cover)
» L'arbre du pendu

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
cнιldreɴ oғ ɢoтнαм :: Fan-Fictions-
Sauter vers: