cнιldreɴ oғ ɢoтнαм


 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Chat y es-tu ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Roy Harper
Borderline
Borderline
avatar

Nombre de messages : 21
Votre âge : 17/01/1990
Localisation : Uptown
Emploi : "héros", informaticien/inventeur, white hat.

Interface
Alias: Arsenal (anciennement Speedy)
Age: 27 ans
XP:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Chat y es-tu ?   Jeu 4 Fév - 2:10


❝ TITRE DU RP ❞
Retrouvons Arsenal & Cheshire , alors que l'horloge affiche 00h33 . Leurs routes se sont croisées dans les habitations de Chinatown  et ils ne sont pas à l’abrid'une intervention du Doppelganger.


Recevoir un message de l'ARGUS me signalant qu'ils avaient perdu toutes traces de Jade, ou devrais-je plutot dire Cheshire avait pour le moins bien pourri ma journée, déjà pas fameuse. Je n'étais pas installé depuis si longtemps que ca que cette ville commençait déjà à me répugner. Gotham me donnait l'impression d'étouffer littéralement toutes formes d'espoirs. Rien de bon ne pouvait survivre la dedans, et si jamais c'était le cas alors l'on pouvait être sur qu'a un certain moment la ville réussirait à tordre la chose. Chaque grande ville ou presque des USA a aujourd'hui un super héros. Généralement des porteurs d'espoir voir de rêves dans le cas de l'homme d'acier. Qu'avait réussi à produire Gotham ? Le seul héros avec lequel l'on ne voudrait pas se voir enfermer avec durant vingt-quatre heures. Batman n'avait jamais porté la moindre valeur positive, il était juste l'incarnation d'une sorte de karma qui dit que quiconque fait le mal doit s'attendre à ce qu'un jour il soit puni en conséquence. Et moi qui n'avait jamais été un model de vertue j'avais maintenant  peur que cette ville ne réussisse l’impensable, a savoir me tordre encore un peu plus.

Cette reflexion ne sort pas de nul part non, cette réflexion me vient alors que je viens de trouver une bonne idée, ou plutôt juste une idée pour retrouver Jade. Un plan que je n'aurais jamais eu et encore moins approuvé à l'époque de Speedy. Je suis devant mes douze interfaces holographiques à regarder des écrans faisant défiler des dossiers classifiés et autre caméra de surveillance hackées. Je cherche un homme en particulier. Les informations défilent à toute vitesse mais je tiens bon, j'utilise la musique une sorte de mix entre du dubstep et du metal pour garder le rythme. Jason aurait été la, il aurait dit avec le sourire que j'étais un vrai stéréotype. C'est sûrement vrai. La pièce est un petit arrangement de ma part dans mon appartement. Insonorisée et parfaitement bien camouflée, grace aux murs fabriqués dans un alliage parfaitement isolant et à la doublure de plomb qui empêche le visionnage au rayons X. Pas besoin de clavier et si je « touches » les écrans c'est plus par réflexe qu'autre chose car actuellement je suis sur une interface neuronale.

Donc, comme je le disais précédemment avant de divaguer sur mon merveilleux matos, je cherche un homme. Un homme très dangereux Eichiro Mifuka, alias le dragon à neuf griffes. Un yakuza au passé tellement chargé de cadavres et d'affaires sanglantes que même Jay ne pourrait s'y plonger sans avoir la nausée. Il n'y a qu'une chose que cette homme apprécie plus que le sang, c'est le faire couler. Et il s'avère qu'il y a quelques années ce dernier avait réussi le tour de force de sortir du système. Plus aucune trace, même pas un petit chemin de gouttelettes de sang à suivre. Les investigations ne donnèrent pas grand chose et l'on peut même dire que peu de ressources y furent allouées. Pendant qu'il se terrait il était tranquille, personne ne voulait voir ça changer. Cependant j'avais besoin de lui comme d'un appât. Jade avait un contrat sur sa tête, je le sais de l'époque ou je la surveillais encore.

Le trouver me pris bien quatre heures, trente trois minutes, et six canettes d'une boisson énergisante très efficace mais infâme. J'allais donner cet homme en pâture à une femme que je savais des plus dangereuses. Et je n'étais pas sur de pouvoir l'en protéger. Le monde ne pleurerait pas une ordure pareille, moi non plus. Mais je ne pouvais pas m’empêcher de penser à ce qu'il adviendrait de moi si jamais j'envoyais une ordure se faire tuer juste pour avoir une conversation avec elle. Je ne pouvais pas risquer le coup de l’hologramme car bien que j'en ai de très bons, connaissant Jade ils ne feraient pas cinq minutes et mes chances de lui parler serait réduit a néant. Alors je reste la à regarder l'image de cet type par le biais de la réalité augmentée. Ses yeux sont d'un noir insondable, son visage porteur de nombreuses cicatrices fait de lui un personnage assez effrayant.

Finalement je finis par faire la seule chose à faire, je diffuse sa location à quelques endroits stratégiques du web. Quelques endroits anodins pour rendre la chose crédible et pour que l'entourloupe ne soit pas trop visible. Puis à d'autres que je sais des endroits ou certaines personnes bien souvent mal intentionnées viennent se rencarder. Et il ne faut pas longtemps pour que la nouvelle prenne de l'ampleur. La résurrection du dragon à neuf griffes. Je n'ai plus qu'a attendre, Jade étant une grande professionnelle et Eichiro un homme très prudent, elle prendra surement plusieurs jours de reconnaissance.

C'est donc une semaine plus tard que je me décide à prendre mes nuits sur le toit de l'immeuble en face de celui de la pourriture sur laquelle j'ai dessiné une cible. Et j'attends qu'elle se manifeste. Des drones pas plus grand que des grosses araignées quadrillent couloirs et toitures sur un bon rayon. Encore une fois je connais Jade, je sais qu'elle préfère les corps à corps endiablés plutôt que l'assassina à distance mais je ne veux pas prendre de risque. Je suis bien placé pour savoir que les gens changent.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Chat y es-tu ?   Dim 21 Fév - 0:24

(Je suis vraiment désolé pour mon absence imprévue mais je n’avais plus d’ordinateur)

Me voici donc dans les quartiers riches d’Uptown à Gotham . J’ai élus temporairement domicile dans un hôtel ou j’ai réservé une chambre sous un faux nom et payé en espèce afin d’être in traçable. Je c’est que Roy n’a de cesse de me suivre depuis que je me suis évadé de prison alors je me devais de redoublé de vigilance. D’ailleurs il ne se fait plus appelé Red Arrow mais arsenal à présent. Amusant !
Ce que je fais à Gotham ? Je viens régler une affaire qui traine depuis bien trop longtemps à mon gout. En effet je me suis laisser confier, il y a déjà un petit moment, un contrat sur la tête du yakuza. Eichiro Mifuka . Je devais l’évincer en échange d’une importante somme d’argent. Seulement voilà, le dragon a neuf griffes m’avais proposé une offre plus alléchante encore si je le laissais partir. Ce que j’ai fait bien évidement ! Je n’ai que faire de mes engagements je ne sers que mes propres intérêts en priorités !seulement voilà il m’a été fait une nouvelle offre sur sa tête et j’ai bien l’intention de conclure ce contrat. ! Le bémol dans cette histoire c’est que ce vieux lézard d’Eichiro n’à rien laisser au hasard lorsqu’il a quitté la circulation…
J’entrais donc dans ma chambre d’hôtel et commençai par une inspection minutieuse des lieux, afin de vérifier qu’il n’y avait aucune sorte de mouchards, micro ou caméra présent dans les pièces. Je passais tout au peigne fin, de la bouche d’aération aux éléments de décorations, sans oublier le mobilier. Rien. Parfait ! Je vais pouvoir travailler en toute tranquillité ! Je sortis donc mon matériel informatique, mon PC portable, pour commencer la traque. Ho surprise ! Sa localité apparait sur l’une de mes sources professionnelles. C’est tout de même assez étrange qu’un homme qui ai cherché a disparaitre pendent aussi longtemps reface soudainement surface. Qu’est ce qui pousserait ce Yakusa a réapparaitre et me permettre de le retrouver aussi « facilement » ?Aurait-il prévue un gros coup ? De toute façon c’est la seule piste dont je dispose alors …

J’enfilais donc ma tenus de Cheshire, me munissant de tout mon matériel nécessaire et partit en direction de chinatown là où était indiqué ces coordonnés pour faire une simple mission de repérage.
Revenir en haut Aller en bas
Roy Harper
Borderline
Borderline
avatar

Nombre de messages : 21
Votre âge : 17/01/1990
Localisation : Uptown
Emploi : "héros", informaticien/inventeur, white hat.

Interface
Alias: Arsenal (anciennement Speedy)
Age: 27 ans
XP:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Chat y es-tu ?   Mar 23 Fév - 22:02

Si ce dernier faisait encore parti de ma vie il était sur qu'Oliver m'aurait fait la leçon sur ce qui allait ce passer ce soir. J'avais beau y réfléchir sous tout les angles possibles, avoir retrouvé le dragon à neuf griffes qui pourtant depuis très longtemps avait déjoué la surveillance de toutes les agences de renseignements qu'elles soient privées ou au service de l'état. Et ne pas pouvoir en faire de même pour Jade qui malgré son grand professionnalisme avait quand même pour signature de laisser une sacrée belle pile de cadavre sur son passage. Et comme tout professionnel elle ne pouvait pas faire autrement que de signer son travail pour que le reste du monde puisse savoir que l'exploit lui revenait. Et pourtant avec tout ça je n'avais su récupérer sa trace, ou plutôt il me fallait l'avouer je n'avais pas voulu la garder. Cette facette de sa personnalité qu'elle n'avait peut être jamais révélée à personne d'autre n'avait de cesse de me hanter, à tel point que j'avais du mal à rester objectif et concentré. Qu’attendais-je de cette entrevue que j'avais provoqué, je n'en avais pas la moindre idée.

Je pense que Lian à deviné que ce soir j'allais faire quelque chose qui ne me mettait pas franchement à l'aise. Elle à beaucoup de flair et ne lui avoir presque jamais rien caché depuis toujours me rend les secrets très difficile à garder. Je sors mon joker préféré en lui disant que son oncle Jay c'est encore une fois mis dans le pétrin, elle hoche la tête et n'insiste pas plus. Intérieurement je me ronge les doigts de ne pas savoir si elle accepte cette histoire, ou si elle ne compte pas insister car elle sait qu'elle n'aurait rien de plus. Sa confiance et son amour était tout ce dont j'avais besoin pour continuer à avancer, mais je n'avais encore trouvé de moyen de lui expliquer ce que faisait sa mère pour vivre. Surtout à un âge ou le monde n'est que blancheur ou noirceur. Cette fois j’attends même qu'elle s'endorme pour aller enfiler ma tenue. Cela faisait bien longtemps que je n'avais plus pris le temps de l'aider à se mettre au lit. Je n'avais jamais voulu lui mentir à ce sujet la non plus, elle devait savoir que son père avait aussi un travail de nuit. Mais mon envie de lui cacher que j'allais voir sa mère allait jusque la.

Le choix des flèches du jour aussi fut très difficile. Si je m'étais écouté je ne serai parti qu'avec du matériel incapacitant. Mais je fis un effort pour ne pas paraître faible jusqu'au bout et mérité le nouveau que je m'étais choisi. Nous n'étions plus les deux adolescents qui prient dans le feu de l'action avait consumé la flamme d'un amour aussi fort que ponctuel. En tout cas je n'étais plus le même homme. Le jeune héros idéaliste voulant à tout prix faire la fierté de son mentor était mort. J'avais au moins cela à lui communiquer. Lui rappeler aussi qu'elle avait une fille et qu'elle pourrait au moins a défaut de se tenir tranquille, faire ce genre de chose loin de cette dernière. Me voilà pleinement équipé. Mes drones m'indiquent qu'ils ont repéré du mouvement et les relevés d’imageries thermiques concorde avec Cheshire. Ce soir était le soir.

Traquer quelqu'un avec des drone est une chose, rattraper cette même personne en est une autre. Jade avait toujours été plus ou moins aussi rapide est agile qu'un courant d'air. Qu'importe la typologie du terrain il était peu de choses capable de la ralentir dans sa progression. Et j'aurai voulu l'intercepter avant qu'elle n'entre dans le bâtiment, Plus il y aura de distance entre elle et sa proie et plus il sera facile de l'approcher et de lui parler. C'est allongée sur un toit, habillée de cette tenue vertes avec ce masque de chat qui m'avait hanté pendant très longtemps, que je la retrouve. Observant sûrement à la jumelle thermique les forces en présence pour déterminer par ou elle allait bien pouvoir entrer.

-Salut Cheshire. Ca fait un bail depuis la dernière fois. J'aurai bien voulu te dire que je suis surpris de retrouver en liberté et à Gotham...Mais la seule chose qui me surprend dans cette histoire c'est le fait que Waller ne m'est pas annoncé plus tôt ton évasion. Les repas étaient bon que ca à Belle Reve ?

Non elle n'avait pas changé, et heureusement pour moi que son masque était assez haut en couleur car perdre mon regard sur ses formes m'auraient été fatale. J'avais mon arc à la main, mes drones non loin de moi pour m'offrir du soutient.

-En tout cas te contacter est toujours aussi difficile. Tu n'imagines pas tout ce que j'ai du faire pour rendre cette rencontre possible. Les choses sont peut être un peu tendues entre nous, mais quand même...Même pas une petite lettre de temps en temps.

Du grand moi, caché mon malaise avec de l'humour bon marché. Je me rapproche d'elle doucement, peut être encore plus tendu que la corde de mon arc. Le moindre bruit inattendu suffirait sûrement à me faire bondir en arrière comme un chat.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Chat y es-tu ?   

Revenir en haut Aller en bas
 
Chat y es-tu ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La fille, le chat et l'oiseau...
» hymne du chat- foin
» l'oeuf chat
» dessin de chat
» un amour de chat

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
cнιldreɴ oғ ɢoтнαм :: Chinatown :: Les Habitations-
Sauter vers: